L'Auberge des Isles

L’Auberge des Isles, du local, de l’assiette au godet

312 Rue du Boëlle, 49260, Montreuil Bellay

www.auberge-des-isles.fr

Au cœur du village médiéval de Montreuil-Bellay, loin de la horde de touristes multipliant les visites des châteaux de la Loire, l’Auberge des Isles propose une cuisine créative de saison et une carte des vins à faire pâlir les amateurs de bonnes quilles.
  • F Flexitarien
  • L Locavore
  • TF Tupper friendly

En bref – Flexitarien, Locavore, Tupper friendly

Imaginez un lieu encadré, d’un côté, par un immense château construit au 13ème siècle et de l’autre, par une rivière bordée de tilleuls parasols, servants d’ombre à une terrasse bucolique installée dans un domaine luxuriant. Prenez trois vignerons, un restaurateur et un chef avec des convictions écologiques et réunissez-les au sein d’un même projet. Vous obtiendrez cette adresse authentique, où carte des vins et menu se placent au même niveau de qualité, de créativité et de bon sens.

Dans l’assiette comme dans les verres, le terroir local est valorisé avec fierté. « Les champignons de Pologne, par exemple, on les fuit comme la peste ! La région regorge de champignonnières, alors on en profite », raconte Romain, l’un des cinq associés. « Pour la partie cuisine, on se fournit auprès de producteurs installés dans un rayon de 100 km du restaurant ». La viande vient d’une ferme angevine et les légumes, cultivés en bio, viennent du terrain d’un voisin maraîcher. Et lorsqu’une équipe d’épicuriens doublée de vignerons ayant soif dedécouverte s’attèle à la carte des vins, les récompenses – « Plus belle carte découverte de Loire » en 2016 ; « Meilleur sommelier de l’Ouest en 2017 par le Gault & Millau ; « Bacchus de l’œnotourisme » en 2019  - pleuvent. « 60 % de notre carte tourne autour des vins du Val de Loire, et met en avant une communauté active de jeunes vignerons adeptes de la biodynamie ou du naturel ».

En Don Quichotte nouvelle génération, les associés et leur équipe appliquent leur éthique personnelle à leur profession et essaient,
à leur manière, de semer des graines « d’éco responsabilité » dans l’esprit de leurs clients en espérant qu’un jour, celles-ci germent, pour le bien-être de la planète !

« On ne propose pas souvent de viande rouge à la carte. Tout simplement parce que dès qu’il y en a, la moitié des gens prennent ça. On ne peut pas révolutionner le goût des gens. Mais par contre, on peut proposer autre chose ! ».

« Je suis toujours surpris de voir des restaurants qui proposent une belle cuisine, fraîche et locale, avec de belles histoires à raconter à propos de leurs producteurs, mais qui ont des vins bourrés de pesticides à leur carte ».
Narration Maeve AT - Photographie Le Studio de Marie
09 Août 2019

Avec amour

Découvrir une autre histoire