Café Ginette

Café Ginette, bistrot de faubourg éco responsable

46 Avenue des Minimes, 31200, Toulouse

Chaises dépareillées, tables en Formica, abat-jour à frange et bibelots en tout genre, Café Ginette semble sortir tout droit des années 50. Situé au cœur du quartier populaire des Minimes, c’est un bar-restaurant dans lequel on mange, on rit, on danse et on trie.
  • F Flexitarien
  • L Locavore
  • Z Zéro-déchet

En bref – Flexitarien, Locavore, Zéro-déchet

Le QG du quartier des Minimes

Producteur de jazz, consultant et exploitant dans la restauration, Nicolas Barthelemy a un parcours à l’image de son nouveau bar-restaurant : passionné. Au travers de ce lieu de vie, Nicolas souhaitait rendre hommage à une grand-mère affectueuse, la sienne, Ginette. « L’ambiance du lieu lui ressemble beaucoup. Elle nous plonge dans les années 50 avec quelques-unes de ses affaires comme cette vieille machine à coudre. J’ai aussi voulu donner à ce lieu une atmosphère féminine, à son image ».

Ouvert il y a deux ans, ce bistrot attire une clientèle hétéroclite venue des quatre coins de la ville. Un lieu atypique et populaire qu’on apprécie du matin au soir pour partager, écouter de la musique et bien sûr manger.

En cuisine, le chef Giovanni s’approvisionne en grande partie auprès de petits producteurs régionaux, labellisés bio pour certains. Cette démarche est d’ailleurs la volonté première de Nicolas Barthelemy : « Travailler des produits frais, en partie biologique, de saison et surtout locaux, sont autant de valeurs qui me tiennent particulièrement à cœur ». Plongé dans le passé, on peut y déguster une cuisine populaire et goûteuse d’inspiration française comme cette traditionnelle blanquette de veau servie exclusivement en hiver.

Qui plus est, Café Ginette fait de sa démarche éco responsable une priorité. Les déchets alimentaires sont récupérés par Easy tri, initiative toulousaine qui récolte, tri et composte. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, le chef adapte ses recettes ainsi que les portions par assiette. Et l’écoresponsabilité se veut aussi sociale. On y trouve le café suspendu dont le principe est d’acheter pour celui qui n’a pas les moyens, ainsi que des campagnes de sensibilisation contre les violences faites aux femmes. On fait le pari que la grand-mère de Nicolas doit être fière que l’établissement porte son nom!

Jazzy Nicolas Barthelemy

« Une grande partie des viandes est de race française et élevée à Saint-Orens, une commune avoisinante. Les fromages proviennent de la fromagerie du quartier, le pain de la boulangerie attenante. »

« On travaille un produit par assiette, mais c’est un bon produit qu’on travaille simplement et qu’on travaille bien. »
Narration Food et Com - Photographie Food and Com
09 Août 2019

Club Dinette

Découvrir une autre histoire