Chez Nany

62-64 Rue Mirabeau, 14800, Deauville

Bio, Locavore, Contenant accepté, Circuit Court

Image Ecotable

Chez Nany, la galette ne fait pas un pli

On entre ici dans un tout petit cocon, empli de fleurs, de rotin, de miroirs et de bonne humeur. Mais alors qu'on s'attend à boire le thé avec Miss Marple, c'est bien des crêpes et des galettes normandes qu'on sert ici. Si l'on trouve quand même une « complète » - histoire de ne pas perturber les touristes de la côte – certains intitulés démontrent clairement une tout autre ambition, à l'instar de la galette au poulet, avec volaille cuite à la moutarde et au miel des Cadres Noirs. La créativité n'est pas en reste pour les crêpes sucrées, à l'image de la « Fraises fraîches de Valsemé, sorbet fraise bio, crème fouettée à la vanille, sucre muscovado et pétales de fleurs comestibles ». Côté boissons, la part belle est faite aux cidres artisanaux (Cambremer, Maison Hérout) et au poiré, qu'affectionne particulièrement la jeune maîtresse de maison.

Infos pratiques

À propos

  • Prix moyen : 7 à 15€
Image Ecotable
Image Ecotable
« C'est vraiment une histoire de famille. Ma grand-mère habite l'immeuble et mon père était en cuisine le premier mois d'ouverture ! »

Alexia Forest est une jeune femme volontaire, qui n'a pas froid aux yeux. Après une école de design à Paris qui ne la convainc pas, elle obtient à la fois une formation cuisine dans l'école de Thierry Marx et un stage aux “Quatre murs” chez Etchebest. Après un très court apprentissage, elle l'avoue sans problème : « le côté brigade, ce n'est pas pour moi ». Elle trouve alors un petit restaurant à Deauville, dans l'immeuble où habite sa grand-mère. D'où le nom de son affaire, en forme d'hommage : « Chez Nany, crêperie responsable ». Le lieu était déjà une crêperie et l'approvisionnement responsable de A à Z, une évidence. Pendant le premier confinement, elle fait la tournée des nombreux producteurs de la région et sélectionne minutieusement : légumes du marché, laits et fromages Dumesnil, sarrasin du Perche, jambon de plein air de Vendée, sucre muscovado. Ouverte en août 2020, sa crêperie “mouchoir de poche” ne désemplit pas. Si Alexia reconnaît avoir encore quelques efforts à faire sur les boissons industrielles et l'énergie verte, elle est très fière de ses macarons Écotable. Son objectif : ouvrir une deuxième crêperie avant d'ouvrir un restaurant plus grand où elle pourra servir les plats de grand-mère qu'elle adore. Et là, la boucle sera bouclée.

Contributeurs

  • Auteur : Florence Valencourt
  • Photos : Guillaume Painchault
Image Ecotable
Image Ecotable
« Je ne suis pas parfaite, je bois du coca, mais je ne suis pas hypocrite, c'est déjà ça ! »
Image Ecotable

Buffet

Découvrir une autre histoire