D'un Goût à l'Autre

D’un Goût À l’autre, cuisine singulière et terroir drômois

21 rue des déportés, 26110, Nyons

dungoutalautre.fr

Depuis sa reprise en 2010 par deux amoureux de cuisine, D’un Goût À l’autre sublime les produits locaux dans des assiettes conviant différents répertoires culinaires. Situé dans une rue piétonne de la touristique et charmante ville de Nyons, le restaurant partage une certaine vision de la table, en symbiose avec la nature.
  • L Locavore
  • Z Zéro-déchet

En bref – Locavore, Zéro-déchet

Après avoir fait ses armes dans les cuisines de belles adresses du sud de la France puis en Angleterre, en Irlande et au Japon, le chef Christophe Malet reprend D’un Goût À l’autre en 2010, avec sa compagne Isabelle Dehaeze. Séduits par Nyons et ses marchés de producteurs, le couple se constitue rapidement un éventail de fournisseurs locaux, des légumes aux herbes et fleurs en passant par les huiles d’olives, les vins, les fromages affinés par la MOF Josiane Deal de la fromagerie Lou Canesteou, les Pigeons de la Lance ou encore la pintade du Lubéron voisin. Investis dans la Drôme depuis près de 10 ans, notamment via un réseau mettant à l’honneur les produits du département, Christophe et Isabelle apprécient autant sa richesse qu’ils mesurent sa fragilité.
« Les abricots, les olives, la vigne… nous constatons chaque année les évolutions liées au réchauffement climatique au niveau des exploitations agricoles de Drôme / Ardèche » nous explique Isabelle, détaillant les effets de la grêle, des gelées, du décalage des saisons sur chacun de ces produits, chers à sa région d’adoption.

La cuisine D’un Goût À l’autre est atypique, alliant goûts et textures, jouant avec des inspirations méditerranéennes et asiatiques glanées lors de voyages. En rupture avec l’offre classique d’une zone touristique, celle-ci offre aux vacanciers de la Drôme une adresse où gastronomie rime avec respect de l’environnement.
« Nous expliquons à nos clients l’importance de suivre le rythme de la nature et de prendre le temps. De même qu’un semi de carotte met 15 jours à sortir de terre, il faut apprécier chaque produit et accepter de patienter pour la cuisson d’un plat » développe la maîtresse des lieux. Conscient de l’urgence écologique, le couple a fait de son restaurant le messager de cette vision attentive à la nature notamment au travers de sa carte, renouvelée quatre fois par an. Celle-ci résulte d’un jeu d’équilibriste entre ce que la nature offre marché après marché, saison après saison, les inspirations du chef et la demande d’une clientèle majoritairement issue du tourisme. Le couple semble avoir réussi son pari, voyant revenir chaque année des clients conquis par les assiettes singulières de Christophe, l’accueil chaleureux et les valeurs de cette adresse résolument attentive à l’environnement.

Isabelle & Christophe

« Les abricots, les olives, la vigne… nous constatons chaque année les évolutions liées au réchauffement climatique au niveau des produits phares des exploitations agricoles de Drôme / Ardèche »

« Nous expliquons à nos clients l’importance de suivre le rythme de la nature et de prendre le temps. De même qu’un semis de carotte met 15 jours à sortir de terre, il faut apprécier chaque produit et accepter de patienter pour la cuisson d’un plat »
Narration Marion Favre - Photographie Rodney Paul
09 Août 2019

Hygge

Découvrir une autre histoire