L'auberge de Meyrals

Cuisine créative au cœur d’une oasis chaleureuse et familiale

Bourg, 24220, Meyrals

auberge-meyrals.com

Entre Sarlat et Les Eyzies, en plein cœur de la Dordogne, au pays des grottes de Lascaux, l’Auberge de Meyrals propose une cuisine créative et durable dans une région où l’on ne l’attend pas.
  • WB Wanna bio
  • Z Zéro-déchet
  • TF Tupper friendly

En bref – Wanna bio, Zéro-déchet, Tupper friendly

Le feu de l'Auberge de Meyrals

L’Auberge de Meyrals a eu plusieurs vies avant d’être dépoussiérée par Laurent Nazzari et son épouse Pénélope. Après plusieurs années passées aux États-Unis, le couple décide de s’installer en Dordogne à la recherche d’un nouveau projet de vie. Chef depuis ses 22 ans, Laurent imagine rapidement reprendre une activité dans la restauration. Fruit du hasard, une ancienne auberge attend d’être réinvestie à quelques pas de leur nouvelle maison. Après plus d’un an de rénovation, l’auberge et ses 80 couverts reprennent du service le 14 juillet 2018. Une nouvelle équipe de passionnés aux manettes dont la sœur de Laurent, en charge du service et son ami d’enfance, comme second de cuisine.

Après avoir exploré de nombreuses cuisines d’ici et d’ailleurs, Laurent voit dans le projet de l’auberge l’occasion de faire la part belle aux légumes, dans cette région touristique connue pour son confit de canard et son foie gras. Évoluant au fil des saisons, la carte met à l’honneur les produits régionaux avec le souci de répondre à une éthique poussée. « Les matières premières sont issues de l’agriculture biologique à 70 %, et nous essayons autant que possible de privilégier les circuits-courts ». Loin de s’attribuer tous les mérites de cette cuisine inventive, Laurent conçoit ce projet de restauration collectivement, ce qui donne l’occasion de sortir des sentiers battus et d’oser proposer un Bourguignon de canard.

Recycler, réutiliser, composter, des principes fondateurs pour l’équipe de l’Auberge. Les biodéchets sont compostés, la quête du contenant le moins polluant se fait chaque jour, certains emballages de produits sont consignés, le plastique à usage unique est systématiquement rejeté et les plats à emporter sont servis dans des contenants réutilisables. « Au départ, nous nous sommes demandé comment réduire le poids de la poubelle du restaurant. Verres, cartons, papiers, retour de salle, épluchures, tout est passé au peigne fin pour trouver des solutions. »

Pari gagné pour Laurent à qui le très honorable titre de Maître restaurateur vient d’être décerné, preuve que la cuisine engagée est une cuisine d’avenir.

« Ce sont d’abord des valeurs personnelles qui ont guidé le projet de l’auberge, mais cette remise en question donne envie de montrer l’exemple et d’inspirer. »

« C’est une cuisine imaginée collectivement. Autour d’un sujet, on se réunit chaque semaine pour brainstormer. Puis, on mélange nos différentes idées qu’on consigne sur un grand paperboard."
Narration Food et Com
09 Août 2019

L'échappée Belle

Découvrir une autre histoire