Mayday Café

4 quai des Boucaniers, 85100, Les sables-d'Olonne

Contenant accepté

Image Ecotable

Mayday café-kitchen-bar

Ouvert en continu du petit-déjeuner au dîner, Mayday propose une carte invitant au voyage et disponible à toute heure. Le service en chemise hawaïenne y est joyeux tout en restant très professionnel. La carte, inspirée des grands classiques de la cuisine populaire contemporaine, fait honneur aux burgers, dahl de lentilles corail, chakchouka, cheesecake et autres banana bread avec une touche très personnelle. Mélange d’épices sur-mesure pour assaisonner les frites maison ; vrai cheddar fermier anglais dans les hamburgers, pain perdu cuisiné comme un gâteau à l’anglaise… Pour se démarquer, l’adresse mise tout sur l’originalité des goûts et la qualité de ses ingrédients. Soigné jusque dans la décoration, le restaurant offre une vue imprenable sur les bateaux naviguant dans le chenal des Sables d’Olonne.

À propos

  • Prix moyen 13€
Image Ecotable
Image Ecotable
« On n’a pas de congélateurs, on cuisine à flux tendu toute la journée à partir de produits frais »

Duo dans la vie comme au travail, Anne-Charlotte et Georges connaissent leur métier et savent parfaitement ce qu’ils font. Trentenaires passés par de grandes entreprises de restauration à travers le monde, de la cuisine rapide aux palaces, ils ont fait du sourcing leur moteur pour cette première affaire. Les produits qu’ils cuisinent sont choisis scrupuleusement et viennent souvent de près, comme le sel récolté dans le marais d’à côté et la crèmerie provenant de l’un des meilleurs fromagers de la région. « C’est important pour nous de bien choisir notre matière première et c’est ce qui nous distingue ». S’ils s’autoproclament avant tout « promoteurs des artisans locaux et défenseurs d’une agriculture biologique », le couple est aussi acteur dans la lutte anti-gaspillage. « On propose un gâteau de pain perdu que l’on prépare avec les pains à burger de la veille et on vient de mettre au point une recette de crackers et un granola dans lesquelles on réutilise les drêches (résidus d’orges après brassage) des brasseurs locaux avec lesquels on travaille ». En collaboration avec la municipalité, ils essayent de mettre en place un service de valorisation des déchets organiques en ville. « Au-delà de simplement faire à manger, on pense à l’écologie ainsi qu'au social. Ça nous paraît indissociable ».

Contributeurs

  • Auteur : Maëva Terroy
  • Photos : Meero
Image Ecotable
Image Ecotable
« Mayday est né de la volonté de proposer une carte inspirée de nos voyages et surtout entièrement disponible quelle que soit l’heure »
Image Ecotable

Les Dames de la cantine

Découvrir une autre histoire