PSOMI - 11H59

16 Boulevard Montmartre, 75009, Paris

Contenant accepté

Image Ecotable

Quand sonne l’heure de la cause déjeuner

Longue devanture verte, terrasse avec vue sur les Grands Boulevards et ambiance guinguette : coincé entre le musée Grévin et les grandes enseignes de restauration en chaîne, PSOMI dénote avec son offre cantinière saisonnière. Ce restaurant atypique fait office de vitrine pour 11h59, toute fraîche initiative dont l’ambition est de réinventer la cantine d’entreprise. Dans leur lieu de vie PSOMI ou dans leurs comptoirs en entreprise, une seule lubie : militer pour la “cause déjeuner” ! Oeufs-mayo au curcuma, asperges vinaigrette à l’ail des ours, gnocchis farcis ou île flottante aux pistaches caramélisées, les grands classiques bistrotiers s’y retrouvent joliment twistés. En formule midi à 14,5€ (entrée / plat ou plat / dessert), PSOMI donne à la cantine un goût de reviens-y.

Infos pratiques

À propos

  • Entrée / plat ou plat / dessert : 14,5€ (le midi)
Image Ecotable
Image Ecotable
« Niveau écoresponsabilité, je me cantonnais à la saisonnalité. C’est en découvrant que les oignons que je commandais venaient d’Egypte que je me suis dit qu’on allait sélectionner les fournisseurs localement pour ne plus avoir à vérifier les factures.»

Aux manettes de PSOMI et 11h59 : Alexis, Simon et Cyrille, trois amis et entrepreneurs alsaciens qui fonctionnent à l’énergie renouvelable. En matière de restauration, Simon Auscher n’en est pas à son coup d’essai. Avant de se lancer dans la restauration collective, il avait fondé Tannat (premier restaurant labellisé Ecotable) puis Anna, deux tables engagées qui ont depuis fermé leurs portes. Cet ancien cuisinier touche-à-tout a le goût du challenge. “Entre le staff au chômage partiel, les employés de bureaux en télétravail, et l’ouverture d’un nouveau restaurant : l’année 2020 a été sportive. Je suis fier du boulot accompli dans ces conditions.” Un défi d’autant plus grand que les contraintes sont nombreuses : coûts très serrés, sourcing en direct de producteurs et fournisseurs amis, ultra saisonnalité, transparence....“Ce que je fais tous les jours, c’est d’aller à l’essentiel avec une cuisine fraîche, variée et honnête”, explique Simon.
Au-delà de l’assiette, la qualité doit aussi caractériser les conditions de travail des employés de l’entreprise. “On propose des horaires intéressants au personnel : du lundi au vendredi, de 8 à 16h. On constate une meilleure ambiance, de l’entraide et ça se ressent jusque dans le goût des plats”. La cantine oui, l’usine, pas chez PSOMI !

Contributeurs

  • Auteur : Laurène Petit
  • Photos : Pauline Gouablin
Image Ecotable
Image Ecotable
« Prendre soin des employés, notamment à l’heure du déjeuner, doit faire partie de la culture d’entreprise.»

Chez Nany

Découvrir une autre histoire