Rustic is the new chic

18 rue de la Cordonnerie, 22100, Dinan

Viande durable, Locavore, Pêche Durable, Circuit Court

Image Ecotable

Cultiver son talent à Dinan

En plein Dinan médiéval se dresse aujourd'hui un petit restaurant de chef, bien dans son assiette. Un bistrot des plus épurés, avec cuisine intégralement ouverte, chaleur humaine et bientôt une banquette marocaine pour réchauffer l'hiver breton. On y déguste une cuisine de voyage, d'instinct et de partage, sous influence méditerranéenne. Mais surtout, une cuisine engagée qui change au gré de la météo. A la carte, on retrouve systématiquement une proposition végétarienne, deux poissons (Ikéjimé) et deux viandes. Parmi les plats de cet été : « Sardines/feuille de figuier/citron brûlé/yaourt/fenouil/petits pois ». Côté sucré, de beaux desserts de restauration, comme cette « glace lait d'amande/fleur d'oranger/cornes de gazelle.» Dans les verres, des vins vivants exclusivement.

Infos pratiques

À propos

  • Réservations : 06 01 43 35 74
  • Prix moyen : 15€
Image Ecotable
Image Ecotable
« L'écologie, c'est aussi des économies. Ce n'est pas de la radinerie, mais c'est mieux pour tout le monde ».

Quand Laurent Favre-Mot, Marseillais d'origine et Parisien d'adoption, a décidé de déménager en Bretagne et d'ouvrir une adresse bistronomique à Dinan, en pleine rue de la soif, sous un nom british alambiqué, tout le monde l'a traité de « fada »... Pourtant, deux ans après, et malgré une situation sanitaire compliquée, il a la reconnaissance des guides et des clients. Ces 3 Écotable démontrent un engagement, qui remonte à loin. « J'ai vécu en Suisse en 2000. Là-bas, si tu n'étais pas éco-citoyen, il valait mieux partir ! Depuis, c'est devenu naturel, cela fait partie de mon quotidien, aussi bien au restaurant que chez moi ». Un exemple parlant : son maraîcher Valentin Moricet, à 8km de Dinan, récupère les épluchures de ses propres légumes pour en faire du compost, mais aussi l'argile utilisée par le chef pour ses cuissons brutes. Objectif : l’épandre sur ses terres pour conserver l'humidité et moins arroser. De la même manière, il fait attention à l'électricité : « Quand j'allume mon four le matin, j'ai anticipé les temps de cuisson pour ne pas le laisser tourner pour rien ». Aujourd'hui, il voudrait aller plus loin en ouvrant un établissement plus grand pour avoir une brigade à qui transmettre sa démarche et les bons gestes.

Contributeurs

  • Auteur : Florence Valencourt
Image Ecotable
Image Ecotable
« J'ai voulu un lieu épuré exprès car ici, la star c'est le produit ».
Image Ecotable

La Maison d'à Côté

Découvrir une autre histoire