Tintamarre

Image Ecotable

Un goût du Liban différent

80, avenue Jean Jaurès, 75019, Paris

tintamarre.paris

Sur la grande Avenue Jean Jaurès à Paris, une devanture jaune soleil tire son épingle de la grisaille parisienne. Inscrit en lettres noires : Tintamarre, saveurs levantines : comme une promesse inespérée de régalade ensoleillée. Frikeh (blé vert fumé), moudardara (riz, lentilles et choux rouge mijotés avec un œuf parfait) ou daoud bacha (boulettes de bœuf en sauce) : ici la cheffe Gabrielle, a décidé de donner aux produits levantins toute la place qu’ils méritent. Le midi, la petite salle tout en longueur accueille, travailleurs, curieux et habitants du quartier autour de menus chaleureux (16-19€), tandis que les plus pressés emportent à la volée, leurs formules, un sandwich cuisiné ou encore un délicieux cookie au zaatar accompagné d’une citronnade à la fleur d’oranger.
  • Vd Viande durable
  • Ca Contenant accepté

En bref – Viande durable, Contenant accepté

Image Ecotable

Gabrielle, libanaise de Beyrouth, a ouvert il y a deux ans, son restaurant après une formation intensive chez Lenôtre. Seule derrière le piano, elle propose chez Tintamarre une cuisine à son image « éthique, accessible, sans trop de chichis ». Une cuisine qui raconte aussi la diversité de la gastronomie libanaise avec laquelle elle a grandi et, qui en France, est bien trop souvent réduite à quelques plats redondants de traiteur. « J’avais besoin de présenter la cuisine levantine à ma façon. Je la trouvais trop standardisée, ce n’était pas celle que l’on mange chez nous avec des plats mijotés, des ragouts ». Au fil des saisons, la cheffe revisite donc des classiques de son enfance, appelle sa mère lorsqu’elle a un doute sur une recette, sans laisser de côté l’attention aux bons produits. « J’utilise des légumineuses, des céréales et des légumes bio et des viandes issus d’élevages extensifs ». Dans ce tout petit restaurant, il y a très peu de perte mais beaucoup de bon sens : Gabrielle n’épluche aucuns légumes et son pain sec se transforme en chips au zaatar ou en panure pour le best-seller de la maison : les croquettes d’halloumi, un fromage de chèvre et brebis typiquement levantin et complètement addictif !

«J’avais besoin de présenter la cuisine levantine à ma façon. Je la trouvais trop standardisée, ce n’était pas celle que l’on mange chez nous avec des plats mijotés, des ragoûts…»
Image Ecotable
Image Ecotable
« J’utilise des légumineuses, des céréales et des légumes bio et des viandes issues d’élevages extensifs ».
Image Ecotable
Narration Zazie Tavitian - Photographie Lisa Streich
November 5, 2020

Maison Aribert

Découvrir une autre histoire

Image Ecotable