Madamann

Galettes bretonno-lyonnaises

Halles de la Martinière, Place Rambaud, 69001, Lyon

madamann.fr

À Lyon, Simon et Vincent dépoussièrent la galette bretonne avec d’excellents produits fermiers de producteurs locaux.
  • F Flexitarien
  • L Locavore
  • Z Zéro-déchet
  • TF Tupper friendly

En bref – Flexitarien, Locavore, Zéro-déchet, Tupper friendly

Madamann, c’est d’abord la rencontre de deux bretons exilés à Lyon. Simon et Vincent se rencontrent alors qu’ils promènent leurs biligs sur les festivals lyonnais pour propager la bonne parole de la galette. C’est ensuite aux Halles de la Martinière, premier food court lyonnais éco-responsable, que les deux collègues vont fonder Madamann en 2017. Leur défi est de proposer des galettes avec des produits locaux (qui n’excèdent pas les 200km), de saison et fermiers. « Nous n’avons que des producteurs en direct : de la farine, au beurre, en passant par le comté... sans oublier bien-sûr une pâte à tartiner artisanale et délicieuse, sans cochonnerie dedans », explique Simon. Pour la farine, nerf de la guerre quand on fabrique des crêpes, Madamann a trouvé un meunier à Foissiat dans l’Ain à 100km de Lyon, « Il utilise le sarrasin que sa fille cultive en bio et nous moud la farine sur meule de pierre en fonction de la quantité que l’on veut, ça fait une superbe farine bio à la mouture parfaite.»

Dans leur food court, les deux compères proposent les traditionnelles complètes (jambon, œuf, fromage) mais aussi des créations plus originales comme la galette au pulled pork, sauce barbecue, œuf et comté ou des galettes végétariennes (courgettes sautées au curcuma, pleurotes, oignons caramélisés). « C’est pas compliqué : on offre le goût breton, l’authenticité et le plaisir au premier brestois venu et en en même temps on joue avec des codes inspirés de la street-food pour faire des plats qui se mangent vite, pas chers et qui sortent de l’ordinaire ». Simon rappelle d’ailleurs que « beaucoup de produits de street-food sont américains » et précise « alors qu’en France on a pleins de choses comme les galettes qui viennent du fond des âges des bigoudènes, pas chères, bonnes et rapides à manger ». Chez Madamann on défend aussi le zéro-gaspi et le durable : l’équipe travaille en flux tendu, les halles disposent d’un compost, et la vaisselle est en dure sur place et en amidon de maïs sur les festivals et événements traiteurs.

Pour finir, si vous vous demandez ce que signifie Mad Amman : en breton aman c’est le beurre et mad un adjectif que l’on peut interpréter par « ce qui est bon », mot qui se traduit aussi par fou en anglais. Des bonnes choses, du bon beurre demi-sel et un brin de folie : une bonne définition pour cette crêperie gourmande et engagée.

« Notre meunier est à Foissiat dans l’Ain à 100km de Lyon, il utilise le sarrasin que sa fille cultive en bio, et nous moud la farine sur meule de pierre en fonction de la quantité que l’on veut, ça fait une superbe farine bio à la mouture parfaite.»

« Beaucoup de produits de street-food sont américains alors qu’en France on a pleins de choses comme les galettes qui viennent du fond des âges des bigoudènes, pas chères et bonnes si vous voulez manger rapidement.»
Narration Zazie Tavitian
09 Août 2019

Primesautier

Découvrir une autre histoire