Le Reflet Nantes

4 rue des Trois Croissants, 44000, Nantes

Zéro-déchet, Contenant accepté

Image Ecotable

Un éclat d’humanité dans le quartier Decré

À peine attablés rue des trois croissants (ça ne s’invente pas !), c’est Maxime, Suzanne ou Antoine qui nous accueillent, un grand sourire masqué accroché au visage. On nous sert un amuse-bouche, préparé entièrement et fièrement par Marie-Noëllie, Paul ou Pauline. Jusqu’ici, rien ne distingue le Reflet d’un autre restaurant nantais. Si ce n’est que ces personnes sont extra-ordinaires : elles sont porteuses de trisomie 21 et représentent la majorité du personnel de ce restaurant pas comme les autres. On vient au Reflet pour un voyage à Nantes, pour se régaler d’un porc au caramel, d’un rougail-saucisse ou d’une shakshouka aux légumes, feta et pain pita. On y vient aussi pour l’humain, on y vient car on s’y sent bien.

À propos

  • Prix moyen : 22€ le midi / 35€ le soir.
Image Ecotable
Image Ecotable
« Avant, beaucoup de gens venaient pour découvrir le concept. De plus en plus de passants viennent aujourd’hui à l’improviste. Ils sont toujours agréablement surpris par notre démarche et reviennent souvent. »

Ancienne éducatrice spécialisée, Virginie Dupont a entamé sa reconversion en cuisine il y a quatre ans. En arrivant en tant que cheffe au Reflet, elle y a trouvé le travail idéal, à l’intersection entre ses formations. “En entendant parler du Reflet, j’ai tout de suite adhéré à la démarche”, raconte celle qui encadre aujourd’hui cinq personnes en cuisine, dont trois porteuses de trisomie 21. “À mon arrivée, j’ai dû travailler sur la professionnalisation de cette équipe qui manquait de cadre, tout en continuant de cuisiner dans la bonne humeur.” Depuis, ils y ont gagné en justesse, en efficacité et en précision. “Il faut parfois faire une pause pour les accompagner, gérer les états d’âmes et les sentiments parfois intenses et à d’autres moments, savoir prioriser les clients.” L’espace, conçu par la fondatrice et architecte d’intérieur Flore Lelièvre, est justement pensé pour répondre à cette particularité : la vaste cuisine côtoie un espace de repos, endroit refuge qui permet aux employés de décompresser et d’échanger calmement avec les encadrants. Faire se côtoyer handicap et validité, ordinaire et extraordinaire, hospitalité et humanité, ce sont les ingrédients secrets qui font le succès du Reflet.

Contributeurs

  • Auteur : Laurène Petit
  • Photos : Paul Stephanaggi
Image Ecotable
Image Ecotable
« On aime ouvrir la cuisine à d’autres chefs. Je suis une nouvelle cuisinière, alors je suis toujours contente de me nourrir des expériences des autres et de me connecter à d’autres restaurateurs. »
Image Ecotable

Lac i va bé

Découvrir une autre histoire