Embaucher des personnes en situation de handicap dans son restaurant

Le Reflet Paris handicap insertion professionnelle

L’insertion professionnelle se fait aussi grâce à la cuisine ! Le secteur de la restauration joue un rôle essentiel pour permettre aux personnes éloignées de l’emploi de retrouver une activité professionnelle, notamment pour les personnes en situation de handicap. Financements, adaptation du modèle de travail, recrutement… Embaucher des personnes en situation de handicap est un beau défi que certains restaurateurs s’emploient à relever.  Retour sur la législation, les aides à disposition et les expériences de deux restaurants labellisés Écotable.

La restauration est un acteur clé de l’insertion des personnes en situation de handicap

D’après la loi, toute entreprise de plus de 20 salariés a l'obligation d'embaucher des travailleurs handicapés (OETH). Leur nombre doit représenter au minimum 6 % de l’effectif - ou verser une cotisation. Le secteur de la restauration fait bonne figure en la matière. Plus d’un sur quatre (27 %) bénéficiaires de l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap travaille dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, le commerce ou le transport. Cependant, selon une étude de 2017 de l’institut de sondage IPSOS, 74 % des Français estiment que les personnes en situation de handicap mental n’ont pas suffisamment accès au travail.

→ Le saviez-vous ? Dans son cahier des charges, le label Écotable, prend en compte le critère “éthique et social”. L’engagement social et environnemental peuvent être imbriqués.

Personnes en situation de handicap : Les chiffres clés du marché du travail
  • Le taux de chômage des personnes en situation de handicap représentait 18% en 2018  (source : AGEFIPH)
  • 59% des demandeurs d’emploi en situation de hanidap sont au chômage depuis + d’1 an  (source : Unea)
  • En 2019, 505 300 travailleurs en situation de handicap sont employés dans les 102 500 établissements assujettis à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH) (Gouv)

Les aides pour faciliter l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans la restauration

L’une des questions majeures que soulève l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap est le financement. Réadapter sa cuisine, changer de matériel, aménager un poste de travail… Cela représente à la fois du temps et un investissement financier. Pour accompagner les entreprises dans l’embauche, il existe de nombreuses aides financières qui facilitent le processus d’adaptation. Elles sont octroyées “seulement après l'aménagement du poste de travail de la personne recrutée, et après que l'employeur en ait fait une demande auprès de l'Agefiph”. Dans son dossier de demande, l’entreprise doit justifier l’importance des coûts engagés dans l’embauche d’une personne en situation de handicap. 

Photo: Paul Stephanaggi
Photo: Lisa Streich
Les aides à l’embauche de personnes en situation de handicap
  • Aide à l’embauche en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage
    - Objectif : encourager ce type d’embauche. L’aide est de 4 000 € maximum.
    - Critères à respecter : engager un travailleur en situation de handicap en contrat de professionnalisation pour une durée minimum de 6 mois, à raison d’au moins 24 heures par semaine
  • Aide à l’adaptation des situations de travail
    - Objectif : adapter le lieu de travail pour une meilleure intégration du travailleur en situation de handicap. L’aide est plafonnée à 9 150 €. 
    - Critères à respecter : l’aide peut être demandée par l’employeur pour les salariés ou travailleurs indépendants reconnus handicapés. Elle s’applique aussi pour les personnes en voie de reconnaissance d’un handicap.
  • Aide à l’insertion professionnelle (AIP)
    - Objectif : encourager les employeurs à recruter durablement des personnes handicapées éloignées de l’emploi. Le montant de l’aide s’élève à 2 000 € pour un CDI ou un CDD de 12 mois à temps plein.
    - Critères à respecter : employer un travailleur handicapé âgé de 45 ans ou plus, ou bien un demandeur d’emploi n’ayant pas travaillé plus de 6 mois consécutifs dans l’année précédant le recrutement, ou encore recruter un employé en CDI ou CDD.

En plus d’aides financières, les entreprises peuvent bénéficier de conseils et de formation de la part de l’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées). Enfin, des ressources en ligne sont disponibles sur leur site internet.

A noter : Organisée par LADAPT, la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH) s’est déroulée du 15 novembre au dimanche 21 novembre. L’objectif est de faire se rencontrer entreprises, politiques, associations, société civile et bien entendu demandeurs d’emploi en situation de handicap.

Photo: Maud Argaïbi

Témoignages de deux restaurants Écotable à Paris : Le Reflet et Dans le Noir ?

Parmi les restaurants qui ont fait de l’insertion professionnelle leur fer de lance, “Dans le noir ?” (2 macarons Écotable) et “Le Reflet” (1 macaron Écotable)à Paris embauchent respectivement des personnes malvoyantes et des personnes porteuses de trisomie 21.. Zoom et retour d’expérience de ces deux établissements labellisés Écotable.

Où et comment recruter des personnes en situation de handicap ?

Il existe différents moyens de rencontrer et d’échanger avec des personnes en situation de handicap souhaitant travailler. Pour le Reflet, le bouche à oreille a été très utile et a permis de rencontrer directement les parents/responsables des personnes souhaitant postuler. A son lancement en 2004, Dans le noir ? s’est appuyé sur des associations ou sur des instituts comme l’INJA. Avec le temps, le bouche à oreille est devenu la clé pour recruter quand les besoins s’en font ressentir. 

D’autres associations comme Les Extraordinaires ou ACCES permettent de faire le lien entre les personnes en situation de handicap et le monde professionnel.

→ Le saviez-vous ? En vous abonnant à Impact, vous avez accès à un réseau vertueux et engagé recommandé par Écotable dans toute la France.

Comment adapter le rythme de travail ?

L’embauche de personnes en situation de handicap implique une adaptation du rythme de travail de chaque salarié. Dans un premier temps, le Reflet a mis en place un stage d’un mois avant l’ouverture du restaurant afin de savoir si les employés souhaitent poursuivre leur expérience. Résultat, 95 % d’entre eux ont signé un CDI et le changement d’équipe est très rare. Avec des CDI à temps partiel (20h/semaine), Le Reflet favorise le roulement de l’équipe et évite au maximum les coupures.

Comment adapter le poste de travail ?

Enfin, le poste de travail doit parfois être adapté aux personnels afin de faciliter la prise de poste et les conditions de travail. Prise de commande adaptée pour répondre aux difficultés de chacun, supports visuels, assiettes ergonomiques, matériel adapté… Le Reflet et Dans le Noir ? cherchent à s’adapter au maximum. Par exemple, le Reflet fait tamponner à ses clients leurs choix directement sur une feuille. Dans le noir ? s’emploie à ne faire aucune transformation de salle afin de ne pas perturber les serveurs. Le dressage de la table est toujours millimétré. Dans ce restaurant, la communication est la clé d’une bonne expérience. A travers un accompagnement par la voix, le serveur devient les yeux du client.

Flore Lelièvre Le Reflet

« Le Reflet est connu comme un restaurant où l’on mange bien, avec un petit quelque chose en plus dans le service. La spontanéité, l’authenticité et l’absence de filtre de notre personnel - porteur de Trisomie 21 - est quelque chose d'apprécié et de recherché aujourd’hui »

Flore Lelièvre, fondatrice des restaurants Le Reflet.

Baptiste Fouillet Dans le Noir restaurant

« Le lancement a été compliqué pour nous, les banques ne croyaient pas au projet. Mais nous ne voulions pas d’aides de l’Etat, l’objectif était de montrer que le handicap n’est pas une faiblesse. Sans aide, on peut aussi y arriver. » - Baptiste Fouillet, directeur du restaurant Dans le noir ?

Baptiste Fouillet, directeur du restaurant "Dans le noir ?"

Ressources associées (accès abonnés)

Les abonnés Impact ont accès à un catalogue de ressources pédagogiques pour pour comprendre les enjeux liés à l'alimentation durable et mettre en oeuvre des pratiques écoresponsables.