Auberge la fontaine aux Bretons

La fontaine aux bretons, auberge empreinte de nature

Rue des Noëls, 44210, Pornic

www.lafontaineauxbretons.fr

À Pornic, une auberge surplombant la côte, entourée de jardins, potagers et vignes accueille à sa table depuis des décennies. Récemment reprise, la Fontaine aux Bretons n’est plus seulement un hôtel restaurant de charme mais est devenue un foyer de sensibilisation aux principes écologiques,
du jardin à l’assiette.
  • L Locavore
  • Z Zéro-déchet
  • TF Tupper friendly

En bref – Locavore, Zéro-déchet, Tupper friendly

Auberge la Fontaine aux Bretons

Du lieu de pèlerinage à l’hôtel restaurant, la Fontaine aux Bretons a toujours
célébré la nature époustouflante dans laquelle elle s’inscrit. « Le site parle de
lui-même, quand je l’ai visité, j’ai su que je devais respecter et valoriser au
maximum la nature environnante et son écosystème » explique Julien Lainé, chef aux commandes de l’auberge. Sa vision a rencontré celle d’Alexandre Gérard, enfant du pays qui a souhaité écrire une nouvelle page de l’histoire du lieu en mettant le respect de la nature au cœur du projet depuis sa reprise il y a un an. Sous son impulsion, la Fontaine aux Bretons accueille désormais des conférences sur la permaculture, des ateliers d’initiation à l’apiculture ou à l’entretien d’un potager. L’objectif est que chacun puisse s’inspirer des principes écologiques mis en place sur le site, de la ferme pédagogique aux jardins en passant par les ruches et le restaurant.

« Il y a une prise de conscience, une réalité qui saute aux yeux du client quand il dîne face au potager et qu’on lui raconte d’où viennent les ingrédients qui
composent son assiette » constate Julien. Ce respect de la nature qui s’impose à chaque visiteur de La Fontaine aux Bretons, se ressent dans la cuisine délicate de Julien Lainé, faisant la part belle aux cultures du jardin. Depuis son arrivé, il a passé la liste des fournisseurs au peigne fin et affiche une sélection locale, des pigeons de la maison Cassard à Pornic aux glaces artisanales de la ferme « Les Délices de l’air Marin », à 10 kilomètres. Le chef et ses équipes explorent
l’ensemble des ressources à leur disposition avec comme règle fondamentale le fait maison avant toute autre alternative. Ainsi, confitures, miels, infusions, jus de pomme et même deux vins sont faits sur place, main dans la main avec les trois jardiniers qui veillent sur les fruits, légumes et herbes aromatiques. Julie,
la pâtissière, invente un nouveau répertoire sucré notamment à partir des herbes
aromatiques du jardin. À terme, l’auberge se rêve autosuffisante, jusqu’à l’électricité, un système de micro-génération y sera installé à cet effet dès l’automne 2019.

« Le site parle de lui-même,quand je l’ai visité, j’ai su que je devais respecter et valoriser au maximum la nature environnante et son écosystème »

« Il y a une prise de conscience, une réalité qui saute aux yeux du client quand il dîne face au potager et qu’on lui raconte d’où viennent les ingrédients qui composent son assiette »
Narration Marion Favre - Photographie Lisa Streich
09 Août 2019

L'Auberge des Isles

Découvrir une autre histoire