Café Épicerie

2 rue du Boeuf, 69005, Lyon

Viande durable

Image Ecotable

Café-Épicerie, coin gourmet au cœur du Vieux Lyon

Longtemps connu pour sa restauration à destination des touristes, le Vieux Lyon jouit d’un nouveau souffle. Des adresses à l’instar du Café-Épicerie, bistrot de l’hôtel 5 étoiles Cour des Loges, entendent faire revenir les lyonnais dans les restaurants du quartier. Aux commandes des cuisines du restaurant étoilé Les Loges et du Café-Épicerie, le Chef Anthony Bonnet -natif des Monts du lyonnais- prône son attachement à son terroir, ses traditions et ses producteurs. Depuis 15 ans, ce passionné de cuisine y revendique et y partage la culture paysanne qui a fait de lui un dénicheur de produits et un faiseur de goût. Que mange-t-on au Café-Épicerie ? , “Asperges grillées, ail des ours et sarrasin”, “Légumes et petit épeautre des jardins biologiques de nos régions”, “Mille fleurs vanille choux fleur et mélilot”... Sur une carte courte, les plats mettent à l’honneur les produits de saison et des viandes d’une grande qualité avec parfois des morceaux que l’on n’a pas l’habitude de se voir proposer comme la langue ou la tête de veau. 90% des légumes commandés proviennent de la ferme de l’Abbé Rozier à Écully, ville voisine de Lyon, et apportent une grande fraîcheur aux assiettes. L’été, le bistrot accueille ses clients sur sa terrasse d’angle, calme et ombragée. Avis aux amateurs de vins, le Café-Épicerie met à disposition la carte du restaurant gastronomique de Cour des Loges, pour se faire plaisir en mariant un grand vin à des assiettes bistrotières !

À propos

  • Prix moyen : 35 €

Contributeurs

  • Auteur : Marion Favre
  • Photos : Aurélio Rodriguez
Image Ecotable
Image Ecotable
« J’aime qu’il y ait une histoire derrière chaque produit. Mes assiettes ont du goût, du relief, de la texture et elles bousculent parfois les habitudes. »
Image Ecotable
Image Ecotable
« Nous travaillons des carcasses entières, achetées directement à des éleveurs dans le Mezenc qui nourrissent leurs bêtes à l’herbe et au foin. Quand on reçoit une viande d’une si grande qualité, il faut savoir tout valoriser et sensibiliser les clients aux morceaux inhabituels pour eux. Si nous cuisiniers ne le faisons pas, qui le fera ? »
Image Ecotable

Les Roseaux Pensants

Découvrir une autre histoire