La Grange d’Avioth

Image Ecotable

Bistronomie authentique et de son temps

10 b rue de l'Abbé Delhotel, 55600, Avioth

De l’ancien corps de ferme auquel La Grange doit son nom, il ne reste pas grand chose hormis le châssi de pierre à l’entrée. C’est que l’âme du lieu - unique restaurant du petit village d’Avioth situé en pays de Gaume dans la Meuse- est ailleurs. Peut-être dans les frites cuites à la graisse de bœuf en deux cuissons ou dans le beau panel de bières qui trahissent sa proximité avec la Belgique. Ou encore dans ses pralines à l’effigie de la Basilique d’Avioth - chef d’œuvre gothique flamboyant faisant face à l’enseigne - qui rendent le « coffee with a view » imprenable. Ici, pas de chichi mais des classiques remis au goût de l’époque au gré des saisons. La galantine de lapin aux escargots inaugurale laisse place à un beau travail autour de la carotte (en pickles, en purée et en salade) et le tagine sucré en clôture marie délicatement lait d’amande et fruits de saison.

Image Ecotable

« Un poisson pêché en Norvège qui passe par la Chine pour arriver en France, ça n’a pas grand sens. Les lamelles de kebab surgelées non plus. » Voilà le genre d’incohérences qui ont mis hors de lui Raphaël Alves – repreneur de La Grange depuis 2013 - et qui ont justifié son divorce avec certains fournisseurs. Après avoir fait ses classes au sommet (chez Robuchon et Bocuse notamment) et roulé sa bosse au Canada, en Australie ou chez les voisins belges et luxembourgeois, il lui a fallu jouer des coudes et assumer des choix forts dans un milieu rural habitué à un autre modèle. « À la campagne, les gens s’attendent à des menus avec beaucoup de choix. Or nous, on préfère faire une carte évolutive et contemporaine avec du frais, en respectant les saisons. ». Raphaël est attaché à la qualité et l’authenticité et sa cuisine n’exclut personne. A la Grange d’Avioth, les végétariens et vegan ne sont pas en reste. « Ce n’est pas facile de contenter tout le monde. Alors j’ai des roues de secours comme les frites. C’est rassembleur ! » Et la table qui s’allonge le soir après le service mêlant quelques convives autour de “la petite dernière” est là pour l’attester.

Image Ecotable

« Un client végétarien nous a dit qu’il était heureux de se voir proposer autre chose qu’un bol de salade / frites comme dans la plupart des restaurants de campagne. »

Image Ecotable
Image Ecotable
« Deremiens, notre chocolatier, nous fait des petites pralines avec le logo de la basilique d’Avioth. C’est autre chose que des spéculos emballés dans du plastique qui pollue! »
Image Ecotable
Narration Clémentine Boulard - Photographie Yan Dupeyré
February 18, 2021

Le Louis XVI

Découvrir une autre histoire

Image Ecotable