Le Florida

Image Ecotable

Une maison qui fleure bon la passion

2 Rue du Lac, 32410, Castéra-Verduzan

www.lefloridagascony.com

Pension de famille devenue aujourd'hui auberge contemporaine, le Florida est un refuge de choix pour tous les gourmets qui passent par le Gers. De la fourche à l’assiette, le restaurant gastronomique s’engage autour d’une cuisine locavore et bio. Si l'hiver on déjeune dans des salons design, c'est en été que le lieu mérite son surnom de « casa florida », quand on peut dîner sur la terrasse, en pleine nature et face au poulailler. À la carte - outre le foie gras, qui est ici poché et servi avec des fèves, du poivre de Sichuan du Gers et du gingembre - on trouve le plat signature de la maison : la noix de ris de veau ; mais aussi des propositions végétales et des options pour tous les régimes alimentaires. Car, comme le précise la carte, « nous sommes tous différents ». Quant aux boissons, elles sont locales pour la plupart et bio, bien entendu.

Image Ecotable

Ouvert en 1935, en pleine guerre d'Espagne, Le Florida doit son nom aux réfugiés espagnols qui y font escale. Aujourd'hui, tenue par Baptiste Ramounéda, représentant de la quatrième génération, l'auberge-restaurant, avec ses 4 chambres et sa table d'auteur, est devenue un lieu de gastronomie responsable, ancré dans son époque. Un engagement partagé et porté par le chef Marc Abramovici, ancien commis du temps du père de Baptiste, revenu au bercail après avoir travaillé pour des étoilés en France et en Espagne. Au Florida, le chef propose une carte locale, inspirée par « le produit, tout le produit, rien que le produit ». En l'occurrence, ceux des petits producteurs bio et des paysans locaux de la région, la plupart situés dans un rayon de 5 kilomètres autour de l’auberge. Maraîcher en permaculture à 2 km, porc noir de Bigorre, viandes racées, fromages du MOF Dominique Bouchait, petite pêche de ligne... Le sourcing est irréprochable. Quant à la gestion de l'eau et des déchets, c'est un chantier auquel la maison s'attelle, car l'ambition de Baptiste est de faire du Florida un établissement autonome en énergie. Avant de pouvoir lui aussi, dans quelques années « donner les clés à mon successeur, dans l'intelligence et la noblesse ». Un vrai aubergiste passionné, comme on aimerait en rencontrer plus souvent !

Image Ecotable

« J' essaie d'aligner mes engagements personnels avec ce que je fais à l'auberge. »

Image Ecotable
Image Ecotable
« Je suis comme un maître de maison. On vient chez moi pour vivre un moment suspendu. »
Image Ecotable
Narration Florence Valencourt - Photographie Sacha Federovsky
July 12, 2021

Le Court-Circuit

Découvrir une autre histoire

Image Ecotable