Le Relais

Image Ecotable

Menu kilométré et plaisir sans borne

10 rue de la Vacquerie, 75011, Paris

www.lerelaisrestaurant.fr

Sous un toit aromatique du 11e arrondissement, Le Relais reconnecte l’urbain à la nature autour d’une assiette éthicurienne, végétale et de saison. Locavore avant tout, le restaurant affiche carte sur table le nombre de kilomètres parcouru par les aliments.
  • Ca Contenant accepté

En bref – Contenant accepté

Image Ecotable

« Oignon de Roscoff, gratiné au comté, crumble de pain, bouillon corsé » 0,04km. Une borne. « Orge perlé, crème d’épinards, cébette, céleri branche », 52,6km. Deux bornes. Quand on ouvre la carte du Relais, citadelle de verre locavore plantée dans le 11e arrondissement parisien, on est d’emblée enraciné au.x territoire.s. Le principe du jeu - sorte de mille borne culinaire inversé - est clair : se remplir généreusement la panse en sachant exactement combien de kilomètres ont parcouru les aliments de notre assiette.
L’histoire du Relais, c’est d’abord celle de son toit. « Au début, c’était juste un de nos nombreux toits potagers parisiens. Et puis un jour, on s’est dit, et si on créait un restaurant où le chef irait récolter le matin les aromates qu’il va utiliser dans sa cuisine du jour ? » explique Hugo Meunier, fondateur de Merci Raymond, « boîte de jardiniers urbains » qui s’efforce depuis cinq ans d’amener la nature en ville.

Sur le modèle d’Alain Passard et de ses « cuisiniers-jardiniers », le Relais traduit dans l’assiette le défi de l’agriculture urbaine parfois perçu comme un oxymore un brin indigeste. « La transition écolo, ça peut se faire en plantant, en jardinant mais aussi en mangeant. C’est de cette nécessité première qu’est venue l’idée du Relais. Et le kilométrage, c’est un moyen ludique de matérialiser cela dans l’assiette. » Fidèle au crédo « plus c’est près, meilleur c’est », la table sublime avec un art certain de l’épure les produits de terroirs les plus locaux possibles : bière de la microbrasserie BAPBAP (0,85km), fromages de la laiterie de La Chapelle (5,50km), fraises d’Agricool (9,2km). Le tout au service du goût et du plaisir sans verser dans la frugalité ou la culpabilisation. « On n’est pas des ayatollahs. L’idée, c’est de rester gourmand, végétal et saisonnier tout en valorisant des savoir-faire. On privilégie le local mais on sait qu’en Ile-de_France, on ne peut pas tout avoir. » Donc, oui, on garde un œil sur le compteur kilométrique mais ce midi-là, on avale volontiers les 368km de ce pressé de pommes rôties, crème d’avoine toastée et crumble de sarrasin. À qui le tour ?

Image Ecotable

« On tâche de valoriser le circuit le plus court possible avec comme crédo: “plus c’est près, meilleur c’est” »

Image Ecotable
Image Ecotable
« La transition écologique peut se faire en plantant, en jardinant mais aussi en mangeant. C’est de cette nécessité première qu’est venue l’idée du Relais. Et le kilométrage, c’est un moyen ludique de matérialiser cela dans l’assiette.»
Image Ecotable
Narration Clémentine Boulard - Photographie Maud Argaïbi
June 5, 2020

Le Panier de Sébastien

Découvrir une autre histoire

Image Ecotable