Les Eaux de Mars

Image Ecotable

Bistrot bienfaisant

135 Rue Consolat, 13001, Marseille

Dans leur joli rade de quartier marseillais, Les Eaux de Mars, Noémie Lebocey et Arthur Faure, ont à coeur de proposer une cuisine évoluant chaque jour au gré des saisons et des produits que leur livrent les producteurs vertueux de la région.
  • L Locavore
  • Z Zéro-déchet
  • Cc Circuit Court

En bref – Locavore, Zéro-déchet, Circuit Court

Image Ecotable

Noémie se lance dans la cuisine à 25 ans, passe son CAP Cuisine puis explore à peu près tous les corps de métier de la restauration. Arthur, quant à lui, était trufficulteur avec son grand-père. Tous les deux, ils ouvrent en octobre dernier Les Eaux de Mars, joli bistro qui accueille mobilier chiné, expositions temporaires et une agréable terrasse, le tout à quelques encablures du Palais Longchamp. Le jeune couple, qui vit dans la cité phocéenne depuis moins de deux ans, fait partie de ces néo-marseillais qui apportent un souffle nouveau à la gastronomie locale. Depuis sa cuisine ouverte, la cheffe trentenaire envoie chaque midi un menu bien ficelé contenant toujours une proposition végétarienne. Ce jour-là, une rafraîchissante salade de tomates accompagnée d’une mayonnaise à la coriandre, d’olives Kalamata et de sumac suivie de vaporeuses feuilles de lasagnes agrémentées d’aubergine et de mascarpone. Les légumes utilisés par Noémie sont cultivés tout près d’Aix-en-Provence par Emmanuel Gutierrez-Amberto dit “Le Paysan Moderne” et le poisson provient de la pêche locale. Les espèces menacées sont proscrites et la pêche à la ligne, préférée. Les produits d’épicerie (farine, légumineuses…) sont livrés régulièrement en vrac par une coopérative bio. “Les restaurants ont un tel débit qu’il est indéniable que nous avons un impact sur l’environnement que nous nous devons de minimiser”, explique Noémie Lebocey. Le couple va plus loin, n’utilise que des produits d’entretien naturels et après chaque service, ils remplissent le bac de compost planqué dans leur camionnette que la jeune femme vide une fois par semaine dans le jardin partagé dont elle s’occupe derrière La Friche La Belle de Mai. En salle, les quilles proposées par Arthur Faure sont toutes bio, en biodynamie ou nature. A siroter le soir, lorsque le menu laisse place à de petits plats à picorer entre ami.e.s

Image Ecotable

“Les chefs ont un rôle à jouer dans la transition écologique. Nous nous devons de ne pas intoxiquer nos clients avec des produits ultra-transformés ou mal sourcés”,

Image Ecotable
Image Ecotable
“Je n’aurais pas ouvert un restaurant si je n’avais pas pu aller jusqu’au bout de mes engagements”,
Image Ecotable
Narration Jill Cousin - Photographie Rija RASOAMANANA
August 3, 2020

Dans le Noir

Découvrir une autre histoire

Image Ecotable